You are here : Home >> Le Stud five...

Le Stud five

Le Stud five

Grâce à cette page, vous pourrez tout découvrir une variante du poker qu’est le Stud Five. Vous pourrez également y découvrir les différentes facettes de cette variante et de pouvoir nefin y jouer sans complexe ! L’objectif de la page est de vous aider à vous acclimater avec l’univers du Stud Five. Le poker est un jeu qui se décline en plusieurs variantes. Ces dernières possèdent des particularités qui leur sont propres et qui les distinguent radicalement des autres formules. Voici un tour d’horizon sur le Stud Five.

Avant de jouer au Stud Five

Comment se joue une partie de Stud Five ?

D’abord, il est bon de noter que le stud five ou stud à cinq cartes est le plus ancien de tous les stud. Si l’on parle du chiffre cinq, c’est parce que chaque joueur reçoit cinq cartes dont une est fermée et quatre sont ouvertes. L’objectif est de composer la meilleure combinaison de cinq cartes. Quatre tours d’enchères sont jouées. Contrairement à de nombreuses variantes du poker, les joueurs ne déposent pas de blinds mais plutôt des antes correspondant à des petites sommes préalablement déterminées que les joueurs misent avant de recevoir les cartes. On notera que c’est l’ensemble de ces antes qui constituera la mise initiale. D’une manière générale, la valeur d’une ante correspond à un dixième de l’enchère la plus grosse.

Une fois que la première donne a été effectuée (une carte ouverte et une face cachée), c’est au joueur, dont la carte ouverte possède la valeur la plus base, de miser une ouverture forcée qui est connue pour être le bringin. La valeur de ce dernier correspond souvent à la moitié d’une petite enchère. Dans le cas où il y a une égalité entre deux cartes de faible valeur, c’est la couleur qui départage les joueurs en sachant que l’ordre est le suivant : Trèfle, Cœur, Carreau, Pique. Il est bon de préciser que dans le cadre du poker en ligne, l’ordinateur est toujours programmer pour miser le bringin à la place du joueur. Le joueur qui suit peut compléter le bringin afin d’atteindre la petite limite, peut suivre ou encore passer. Il s’agit du tout premier tour d’enchères. Ce dernier se déroule dans le sens des aiguilles d’une montre. Pour les tours suivants, ce sera au joueur qui possède la combinaison la plus forte qui doit miser en premier. Il est bon de préciser que toutes les fois où c’est à leur tour de s’exprimer, les joueurs peuvent choisir entre checker (passer son tour lors de la mise) et ouvrir les enchères. Dans le cas où des enchères sont déjà ouvertes, le joueur peut choisir entre suivre, relancer ou encore passer.

Quelques stratégies sur le stud five ici.

A la fin du premier tour, une nouvelle carte ouverte est distribuée au joueur, ce qui induit un nouveau tour d’enchères qui est donc commencé par le joueur qui possède le meilleur jeu. Il a de nouveau le choix entre checker et ouvrir. Après ce second tour, une nouvelle carte ouverte est distribuée encore un fois. S’ensuit alors un troisième tour d’enchères qui est encore débuté par le joueur qui possède le jeu ouvert le plus important. Comme cela a été le cas pendant le second tour, ce joueur peut décider de checker ou d’ouvrir. Les autres joueurs qui le suivent peuvent suivre, relancer ou alors se coucher.

Une fois que le troisième tour d’enchères est terminé, le donneur distribue une dernière carte à tous les joueurs qui sont encore restés dans le jeu. Une fois encore, c’est le joueur dont les cartes ouvertes sont les plus fortes qui entame le quatrième et dernier tour d’enchères. Et comme les fois précédentes, il peut choisir entre ouvrir ou checker.

Après le quatrième tour d’enchère, on peut dire que le moment de vérité est arrivé. Dans le cas où il y a plus d’un joueur qui est encore en lice, chaque joueur abat les cartes qu’il a en main dans le dessein d’en comparer la teneur. Le joueur qui possède la meilleure combinaison de cinq cartes est celui qui remporte le pot. Dans le cas où les deux joueurs affichent les mêmes combinaisons, le pot est partagé entre les deux joueurs. Pour le Seven c’est par ici