You are here : Home >> Les parties de cartes célèbres...

Les parties de cartes célèbres

Les causes de célébrité de certaines parties

L’histoire des jeux de cartes dans le monde entier renferme beaucoup de moments forts alternés de victoires et de défaites. Mais la participation de personnages célèbres, ainsi que certains événements exceptionnels ont aussi marqué à jamais l’histoire des jeux de carte dans son ensemble.

La participation de personnalités dans des parties célèbres

Revenons au temps où il s’était déroulé une rencontre entre deux des plus grands joueurs au monde. C’était en 1978, lors de la finale du World Series Of Poker ou WOSP. Bobby Baldwin (celui qui était devenu un peu plus tard Président du Bellagio à Vegas) et Crandall Addington se sont affrontés à San Antonio. En effet, au cours d’une relance, la partie se présenta comme suit : la mise de Baldwin a été de 30.000 dollars et Addington, malgré le montant, n’a fait que le suivre. Il y avait toute une série de bluffs jouée par Baldwin malgré la situation inconfortable de son jeu ; il a ensuite mis 95.000 dollars qui était presque sa dernière pièce. Cependant, Addington s’est laissé avoir, et Baldwin a gagné les 187.000 dollars du pot grâce à ses techniques à caractère plutôt psychologique. Finalement, les gains de Baldwin se totalisent à 210.000 dollars et il s’en est sorti vainqueur après avoir débuté à quasiment rien.

Un autre affrontement en finale du WSOP en 1982 entre Jack Strauss et Dewey Tomko. La main de Jack Strauss a été un 7 de coeur et un 2 de trèfle, la pire des mains de départ qui se présente mais pour lui, il n’était pas question de se coucher. Jack Strauss était déjà persuadé qu’il se trouve à la merci de son adversaire, mais voilà, encore une fois les techniques bien réfléchies parviennent à renverser le sort du jeu comme par magie. D’abord, Strauss s’est rendu mais la relance effectuée par Dewey est devenue la clé de tout le changement du destin. Dewey verse 5.000 dollars et Strauss le suit en connaissance de cause. C’est là que commence les petites astuces de Strauss après avoir obtenu un petit coin d’accroche en voyant tomber le deux de carreau au turn. Il s’est risqué de relancer 18.000 dollars, tout en étant au courant que si la main de son adversaire excède le 7 (c’est-à-dire qu’il lui suffit d’avoir un 3 pour cela), il va sûrement tombé tout droit dans le fossé. Il lui faudrait alors exploiter les ruses. Strauss proposa d’offrir à Tomko 25 dollars pour lui montrer une carte. Juste après que Tomko a accepté cet offre, Strauss lui montre un 2 et Tomko ne fait que céder le pot. Ainsi, Strauss est sorti vainqueur en remportant les 520.000 dollars de la table finale. Mais malgré cette grande victoire, Strauss a succombé à une crise cardiaque quelques années plus tard en plein jeu sur une table de poker.

La plupart des autres parties célèbres sont des parties en finale du WSOP. En 2004, s’était déroulée la rencontre entre Greg Raymer et David Williams. Le jeu a débuté sur une donne où Raymer a reçu un 8 de carreau et un 8 de pique, et Williams un As de cœur et un 4 de pique. Davis Williams dépose une première mise de 300.000 dollars et Greg Raymer l’a suivi. 4 de carreau, 2 de carreau et 5 de pique tombent successivement au flop. Après une suite de relances qui était de 500.000 dollars pour Williams et 1.600.000 dollars pour Raymer, un deux de cœur est tombé au turn. Puis, Raymer relance encore à 2.500.000 dollars et Williams l’a suivi. Finalement, un deux de trèfle est tombé et Raymer a remporté la victoire avec un full supérieur et il est reparti avec 5.000.000 de dollars. Le tournoi survenu en 2005 constitue également une exception gravée dans l’histoire puisque la finale qui a duré 14 heures a éliminé plus de 5.600 concurrents. C’était un grand joueur du nom de Joseph Hachem qui a remporté le titre avec 7,5 millions de dollars de cagnotte empochée.

Les évènements exceptionnels qui ont marqué les parties célèbres

Une situation exceptionnelle plutôt mouvementée est survenue lors de la rencontre entre deux hommes Ike Jackson et Johnny Dougherty. Le premier est un des plus riches propriétaires de grand ranch dans l’ouest entier, tandis que le second est un joueur de poker très célèbre dans le domaine. La partie a duré plusieurs heures et une centaine de personnes y ont assisté. Le gouverneur du Nouveau Mexique, le prince de L. Bradford était aussi présent dans la salle pour assister à la partie. Le drame se déroule au moment du développement du pot. Quand celui-ci a atteint $100.000, Ike Jackson a signé un contrat de mise se rapportant à 10.000 têtes de bétail de son ranch. Pendant ce temps, Johnny Dougherty a écrit quelque chose sur un morceau de papier, puis il s’est approché du gouverneur en sortant son pistolet. Il a forcé le gouverneur de signer ce papier en lui menaçant de lui tirer sur le coup en cas de refus. Le gouverneur a accepté sur le champ et signe le papier sur lequel est écrit : “je vous élèverai le territoire du Nouveau Mexique”. Finalement, Johnny se retourne à la table du jeu et dépose le papier dans le pot.

Ce qui octroi le plus de célébrité à une partie revient presque toujours au montant de la mise à départager. Notons quand même que si une quelconque immense somme d’argent se présente comme une véritable couronne de victoire pour un heureux gagnant, en même temps il y a toujours derrière ce succès des douleurs d’amputation de compte considérable pour les vaincus. La plupart de ces joueurs de renom ont déjà vécu alternativement ces deux situations extrêmes. Rappelons le cas des grands joueurs Gus Hansen et David Benyamine. Le premier a vu son compte débité de plus de 400.000 dollars en deux jours seulement, le 19 mai et le 20 mai 2008. Le second, quant à lui, a eu le grand plaisir de voir son compte crédité d’environ 500.000 dollars en l’espace de deux jours. Par ailleurs, Gus Hunsen a déjà savouré aussi la joie de gagner un maximum d’argent en une courte période. C’était en 2007 où il a remporté plus d’un million de dollars, en une seule journée.